" On transforme sa main

en la mettant dans une autre."

Paul Eluard 

PORTRAITS

Souhaitant mettre en lumière et donner la parole à diverses personnes rencontrées à travers Le Feu au lac, Anne Vernet et Jeanne Monot réalisent des portraits sous forme d'entretiens individuels.

 

Elles souhaitent du fond du coeur que ces lectures soient des rencontres entre différents "mondes", entre des personnes non-prédisposées à se connaitre.

Résonne en ce projet la voix de Barbara : "Car un enfant qui pleure, qu'il soit de n'importe où, est un enfant qui pleure"  ...

Suivez-nous
  • Facebook Social Icône
  • Instagram